Newsletter du GIRCI Est – Lettre n°10 – mai 2016

Sommaire

  Zoom sur la recherche clinique en établissement non universitaire : l’URC des Hôpitaux Champagne Sud

La Commission Scientifique Interrégionale de Recherche Clinique (CSIRC) change de présidence

Appel à Projet Jeunes Chercheurs (APJ) : les 14 projets financés dans le cadre de la campagne 2015

Plus que quelques jours avant la date limite de candidature au PHRC-I 2016 !

La campagne 2016 de l’APJ est lancée !

Un nouvel appel à projets interrégional à destination des professionnels paramédicaux et infirmiers : l’Appel à Projets de recherche PARAmédicale (APPARA)

Le 3ème colloque interrégional de recherche infirmière et paramédicale a réuni une centaine de participants

Les apports de la recherche paramédicale abordés lors du colloque “Perspectives de la recherche paramédicale : freins et leviers”

Un partenariat national pour la gestion des expertises scientifiques des projets de recherche

Le dispositif Contrat Unique pour les recherches biomédicales à promotion industrielle : bilan et évolutions

Mise à jour 2016 de la cartographie des acteurs de la recherche en santé

La recherche en pédiatrie à l’honneur de la prochaine journée scientifique du GIRCI Est et du Cancéropôle du Grand-Est

Agenda

Les Hôpitaux Champagne Sud (HCS) et en particulier le Centre Hospitalier de Troyes participent depuis de nombreuses années à des études cliniques essentiellement académiques.

Depuis 2014, l’arrivée au sein de la structure d’une attachée de recherche clinique a conduit les HCS à développer une politique de recherche qui permet un accès aux soins innovants pour les patients suivis et pris en charge au sein de notre établissement. Aussi ces établissements ont mis en place l’Unité de Recherche Clinique et de Recherche en Soins (URCRS) composée de sept membres appartenant aux différents services du CH de Troyes.

L’unité se structure autour d’un coordinateur clinique, d’un coordinateur méthodologique, d’un coordinateur de la gestion des risques associés aux soins, d’un cadre de santé référent pour la recherche en soins, du président de CME, d’un cadre administratif et de l’attachée de recherche clinique. L’unité a aujourd’hui vocation à soutenir et développer la recherche au sein des HCS afin d’intégrer à moyen terme le système SIGAPS-SIGREC. Pour ce faire l’URCRS structure la recherche, valorise l’existant et permet de développer le nombre de projets au sein de ces établissements. La mise en place récente d’un guichet unique accompagné d’une campagne de communication interne devrait permettre d’améliorer la visibilité pour l’année 2016. L’URCRS participe actuellement à 19 protocoles nationaux à promoteurs publics (PHRC, Société Savante, INCa, ANR, etc.). La mise en place de centres d’investigation pour un PHRC interrégional et un PHRIP sont également attendues. Dans un avenir proche, l’unité souhaiterait être en capacité de déposer un projet interrégional.

Pour toute information, contactez la cellule de recherche clinique (recherche.clinique@ch-troyes.fr) ou l’attachée de recherche clinique Mme Yana CHABAN (yana.chaban@ch-troyes.fr).

Membres de l’URCRS du CH de Troyes. De gauche à droite : M. David Hanin – cadre supérieur de santé référent, Mme Rosa-Belle Malacrino – cadre administrative, Dr Bertrand Delclaux – médecin coordonnateur médical, Dr Corinne Lejeune-Fremond – coordonnateur de la gestion des risques associé aux soins, Dr Michèle Collart – Présidente de CME, Mme Yana Chaban – attachée de recherche clinique, Dr Stéphane Sanchez – médecin coordonnateur méthodologiste

La Commission Scientifique Interrégionale de Recherche Clinique (CSIRC) change de présidence

Le Pr Catherine Creuzot-Garcher du CHU de Dijon succède au Pr de Blay du CHRU de Strasbourg à la présidence de la Commission Scientifique Interrégionale de Recherche Clinique (CSIRC) du GIRCI Est.

Le Pr Frédéric Mauny du CHRU de Besançon succède au Pr Creuzot-Garcher à la vice-présidence.

Tous deux animeront cette commission de 25 membres permanents, réunie quatre fois par an, chargée d’évaluer et de sélectionner les projets dans le cadre des appels à projets instruits par le GIRCI Est.

Investie dans la sélection du PHRCI depuis 2006, la commission évalue depuis 4 années consécutives les projets de l’Appel à Projets Jeunes chercheurs (APJ, 69 projets sélectionnées depuis 2012) et contribue pour la première année au lancement d’un Appel à Projets dédié à la recherche PARAmédicale (APPARA).

Le Pr Catherine Creuzot-Garcher est chef du service d’ophtalmologie, responsable de l’unité de chirurgie ambulatoire du CHU de Dijon, chef du pôle PREV (Pharmacie, REcherche et Vigilance) et présidente de la DRCI. Elle co-dirige l’Unité de Recherche à l’INRA « œil, nutrition et signalisation ». Elle appartient au CIC et est intégrée dans l’axe « Incapacité sensorielle, motrice et cognitive : du physiologique au pathologique » de l’établissement. Actuelle présidente de la Société française d’Ophtalmologie, elle est secrétaire également de l’EVER (European Vision and Eye Research). Elle est associée à ce jour à la publication de 192 articles référencés dans Pubmed. Ses domaines d’intérêt sont la rétine medico-chirurgicale et les conséquences oculaires liées au vieillissement.

Frédéric Mauny est professeur de santé publique à l’université de Bourgogne Franche-Comté. Il est responsable du centre de méthodologie clinique du CHRU de Besançon. Au sein du laboratoire Chrono-environnement, son activité est centrée sur l’approche épidémiologique de la relation santé – environnement, orientée plus récemment vers l’expologie et la problématique de la multi-exposition environnementale, dont les nuisances sonores et la pollution atmosphérique. Son activité de recherche a donné lieu à une soixantaine de publications scientifiques en tant qu’auteur ou co-auteur et à l’encadrement de 15 mémoires de master et sept thèses d’université entre 2001 et 2015. Il assume également la responsabilité scientifique de projets de recherche financés notamment par le MEEDAD (Prédit 3), l’Afsset, puis l’Anses et l’ADEME. Il a participé à des programmes de recherche menés par l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), et à cette occasion a séjourné un an et demi au Niger et deux ans à Madagascar.

Appel à Projets Jeunes Chercheurs (APJ) : les 14 projets financés dans le cadre de la campagne 2015

L’Appel à Projets Jeunes chercheurs (APJ) a pour vocation de favoriser l’émergence de jeunes praticiens ou d’équipes engagés dans la recherche, d’encourager les jeunes chercheurs à construire de nouveaux projets déposés dans le cadre d’appels à projets de plus grande envergure (PHRC interrégional ou national, etc.) et enfin de développer le rapprochement d’équipes émergentes par des collaborations inter-établissements de l’interrégion Est.

Pour la campagne 2015, un budget de 550 845 € a été alloué à cet appel à projets. Une première phase de sélection a permis de retenir 32 lettres d’intention sur les 77 déposées pour la campagne 2015 de l’APJ. Ont été retenus en seconde phase de sélection par la commission scientifique (CSIRC), 14 dossiers pour un montant total de 550 845 €. Les subventions sont versées aux établissements dès présentation des justificatifs d’avis de promotion ou avis et autorisation CPP/ANSM.

L’ensemble des projets financés fera l’objet d’un suivi annuel par la coordination du GIRCI Est grâce à l’outil de suivi d’avancement développé sur le logiciel CleanWEBTM.

Lauréats APJ 2015 :

Établissement Lauréat Titre du projet de recherche
CHRU de Besançon Dr Claire BOURTEMBOURG (Gynécologie/Maternité) Etude d’efficacité et de sécurité de la suture dirigée des déchirures périnéales de premier degré lors de l’accouchement. Etude de preuve de concept.
CHRU de Besançon Dr Julie GIUSTINIANI
(Psychiatrie adulte)
Biomarqueurs de la dépendance aux jeux d’argent en ligne
CHRU de Besançon Dr Gaël PITON
(Réanimation Médicale)
Etude du lien entre la citrullinémie et la concentration plasmatique de lipopolysaccharide chez les patients hospitalisés en réanimation
CHRU de Besançon Dr Marlène SAUGET
(Hygiène Hospitalière)
Détection rapide de la résistance bactérienne par spectrométrie de masse de type MALDI-TOF et épargne thérapeutique
CHU de Nancy Dr Elodie CHEVALIER
(Médecine Nucléaire)
Etude pilote d’évaluation de l’imagerie TEP des récepteurs de la somatostatine pour détecter les phases aiguës et évolutives de la myocardite
CHU de Nancy Dr François GOEHRINGER
(Maladies Infectieuses et Tropicales)
Impact de la technique de prélèvement des hémocultures sur le diagnostic des maladies infectieuses : cas particulier de l’endocardite infectieuse
CHU de Nancy Dr Coraline HINGRAY
(Neurologie)
Vécu ÉMOtionnel chez les patientes souffrant de CRISES non épileptiques psychogènes (CNEP) : étude en Imagerie par résonance magnétique Fonctionnelle
CHU de Nancy Dr Antoine KIMMOUN
(Réanimation Médicale)
Impact de l’expression des bêta-adrénorécepteurs sur le profil inflammatoire des patients en choc cardiogénique réfractaire traités par assistance cardiaque totale. ADRECMO
CHU de Nancy Dr Vincent LAPREVOTE
(Maison des addictions)
MeditAtion de pleine conscience et dépendance au CannaBis : Efficacité THérapeutique
CHU de Nancy Dr Cécile POCHON
(Service d’Hématologie, UTMA)
Intérêt du fractionnement et de la congélation de poches leucocytaires dans la cadre d’un programme de photophorèses extracorporelles intensif chez des patients traités pour une maladie du greffon contre l’hôte
CHU de Nancy Dr Clément VENNER
(Cardiologie)
Déterminants tissulaires du substrat arythmogène dans le prolapsus valvulaire mitral
CHRU de Strasbourg Dr Julie BRUNET
(Laboratoire de parasitologie et mycologie tropicale)
Détermination de la susceptibilité génétique dans les récurrences sévères de toxoplasmose oculaire
CHRU de Strasbourg Dr Charlie DE MELO
(Réanimation Pédiatrique)
Malaises sévères inexpliqué, mort subite du nourrisson et récepteurs muscariniques (iALTE)
CHRU de Strasbourg Dr Alain MEYER
(Physiologie exploration Fonctionnelle)
Mitochondrie, stress oxydant et dermatomyosite

Plus que quelques jours avant la date limite de candidature au PHRC Interrégional (PHRC-I) 2016 !

La nouvelle campagne PHRC-I 2016 lancée en mars a pour objectifs :

  • de soutenir une politique de recherche partenariale entre différents établissements de santé d’une même interrégion ;
  • de permettre l’émergence de projets portés par des équipes souhaitant s’initier à la recherche clinique ;
  • de développer la recherche en soins primaires.

Les établissements de santé, tout comme les GCS, maisons de santé ou centres de santé peuvent porter des projets. De même, un professionnel de santé libéral peut porter un projet sous réserve de conventionner avec un établissement de santé, GCS, centre de santé ou maison de santé coordonnateur.

Date limite de soumission de la lettre d’intention au GIRCI Est : 9 mai 2016

Montant maximum alloué par projet : 300 000 €

Les informations spécifiques à l’appel d’offres sont disponibles ici.

La campagne 2016 de l’APJ est lancée !

Le GIRCI Est finance pour la 5ème année consécutive un appel à projets dédié aux jeunes chercheurs et jeunes équipes de l’interrégion Est engagés dans la recherche clinique afin de les encourager à construire des projets dans le cadre d’appels à projets de plus grande envergure (PHRC national ou interrégional).

L’APJ est ouvert à tous les établissements de santé de notre interrégion, sans restriction de thématique et s’adresse aux jeunes chercheurs thésés (médecins, pharmaciens, dentistes) de moins de 40 ans.

Date limite de soumission de la lettre d’intention au GIRCI Est : 6 juin 2016 à 12h00

Montant maximum alloué par projet : 40 000 €

Les informations spécifiques à l’appel d’offres sont disponibles ici.

Un nouvel appel à projets interrégional à destination des professionnels paramédicaux et infirmiers : l’Appel à Projets de recherche PARAmédicale (APPARA)

Un appel à projets blancs dédié aux professionnels paramédicaux est lancé conjointement à l’APJ.

Cet appel à projets a pour objectif de soutenir des projets de recherche en soins :

  • en initiant les professionnels paramédicaux à l’élaboration de projets à la recherche ;
  • qui pourraient donner lieu par la suite à un dépôt de projet dans le cadre d’un appel à projets national (notamment le PHRIP).

Il est ouvert à tous les auxiliaires médicaux exerçant dans l’interrégion Est, en établissement de santé, maison, pôle ou centre de santé, en mode d’exercice salarié ou libéral.

Date limite de soumission de la lettre d’intention au GIRCI Est : 13 juin 2016 à 12h00

Montant maximum alloué par projet : 30 000 €

Les informations spécifiques à l’appel d’offres sont disponibles ici.

Le 3ème colloque interrégional de recherche infirmière et paramédicale a réuni une centaine de participants

Le 3ème colloque interrégional de recherche paramédicale et infirmière intitulé “Créer, accompagner et valoriser la recherche infirmière et paramédicale : structuration et ressources”, s’est déroulé le 27 janvier 2016 au CHU de Reims.

Cet évènement a réuni une centaine de participants, essentiellement cadres de santé et infirmiers, dont les attentes ont été satisfaites en termes de découverte et d’initiation, de consolidation de connaissances, d’échanges et de contact et d’incitation à la construction de projets ou de formation.

Cette manifestation a été aussi l’occasion de mettre en évidence les structures supports à la disposition des « chercheurs paramédicaux » dans notre interrégion, en termes de montage de projet, de formation et montrer que des idées peuvent se concrétiser en projets valorisés et valorisants au travers de retours d’expériences de professionnels paramédicaux.

Pour prolonger ce colloque, vous pouvez retrouver les présentations à la page dédiée aux journées paramédicales

Les apports de la recherche paramédicale abordés lors du colloque Perspectives de la recherche paramédicale : freins et leviers

Un colloque interrégional, organisé par la Cellule Recherche du CH de Bar le Duc, avec le soutien de l’ANFH Lorraine et l’ARS Alsace Champagne Ardenne Lorraine, et la participation du GIRCI Est, a réuni 129 participants (cadres et personnels soignants) le 31 mars 2016 au Centre de Congrès Prouvé à Nancy.

Alternant apports et considérations théoriques (identité de la recherche paramédicale, méthodes et enjeux, retours d’expérience), le colloque avait pour objectif de rendre abordable une inscription individuelle ou institutionnelle dans la recherche paramédicale.

Un philosophe, des médecins promoteurs et méthodologistes, des formateurs, des paramédicaux (parfois doctorants ou docteurs en sciences), ont alimenté le propos grâce à la participation active des présents, et permis de construire une représentation complète des aspects à envisager.

Ce colloque, très apprécié, sera suivi de modules de formation dans le cadre d’un partenariat avec l’ANFH nationale.

Contacts :
Frédérique Brin-Henry, chef de projet cellule recherche, CH Bar le Duc : fbrin-henry@pssm.fr
Marlène Sac, conseillère formation, ANFH Lorraine : m.sac@anfh.fr

Un partenariat national pour la gestion des expertises scientifiques des projets de recherche

Depuis 2005, le GIRCI Est assure une mission de recherche d’experts pour l’évaluation de projets scientifiques. Reprise en 2014 par la cellule de coordination du GIRCI Est, celle-ci s’effectue tout au long de l’année, en fonction des calendriers des différents appels à projets.

Cette mission comprend :

  • l’identification d’experts en fonction de la thématique du projet déposé ;
  • la demande d’accord pour effectuer l’expertise auprès de celui-ci ;
  • la communication de la liste des experts identifiés et ayant donné leur accord à l’établissement gérant l’appel d’offres ;
  • ou la transmission des projets aux experts et la récupération des rapports d’évaluation pour les institutions qui le souhaitent ;
  • dans ce cas, l’envoi des remerciements accompagnés du deuxième rapport d’expertise et du résultat de la sélection finale du projet auprès de l’expert ayant évalué le projet ;
  • et parfois, la recherche d’un troisième expert quand il y a divergence d’avis entre les deux experts sollicités préalablement.

En fonction du type d’appels d’offres, la phase d’identification se fait soit :

  • en partenariat avec les autres GIRCI (notamment pour le PHRC-I et l’APJ)
  • en collaboration avec les DRCI du GIRCI Est pour la recherche d’experts dans l’interrégion Est ou par la cellule de coordination seule pour la recherche d’experts sur le reste du territoire.

Depuis juin 2014, cette mission a permis d’identifier des experts dans le cadre de 21 appels à projets, correspondant à 579 évaluations réalisées.

Une nouvelle organisation est envisagée entre tous les GIRCI de province avec un partenariat historique entre 4 GIRCI (SOOM, GO, NO et Est) élargi aux GIRCI SM et RAA. Par ailleurs, l’anonymisation complète de la procédure d’expertise ainsi harmonisée permettra de prévenir les éventuels conflits d’intérêts et de gagner en efficacité et réactivité. Chaque GIRCI recevra, selon le calendrier défini, la liste et le contenu des LI d’un ou plusieurs GIRCI partenaires, et procédera à la désignation des experts sur cette base. Le moment venu, chaque GIRCI recevra les projets complets et les grilles d’expertises vierges du GIRCI demandeur, afin de les adresser directement à leurs experts interrégionaux.

Le GIRCI demandeur ne connaîtra ainsi pas le nom des experts ayant examiné ses projets.

Le dispositif Contrat Unique pour les recherches biomédicales à promotion industrielle : bilan et évolutions

Dans le cadre du suivi de l’utilisation du dispositif Contrat Unique par le DGOS, l’instruction N°DGOS/PF4/2015/282 du 8 septembre 2015 donne les informations et les procédures nécessaires pour la déclaration des contrats uniques signés au cours de la période du 1/11/2014 au 31/10/2015, et la transmission des éléments de preuve. L’analyse de ces données d’utilisation permet la répartition de crédits MERRI dans la troisième circulaire budgétaire 2015 N° DGOS/R1/2015/361 du 15 décembre 2014 . Celle-ci porte les montants des crédits MERRI correspondant à la répartition de 20 millions d’euros pour l’incitation des établissements de santé à l’emploi du contrat unique dans le cadre des recherches biomédicales à promotion industrielle, conformément à l’instruction N° DGOS/PF4/2014/195 du 17 juin 2014. Les informations de la circulaire 2015 sont complétées par le tableau de répartition de la MERRI par établissement, publié par la DGOS.

Ces crédits MERRI font partie de la part variable des Crédits MERRI et donc sont versés aux établissements sans seuil de montant. De plus ils peuvent être fléchés au sein de l’établissement vers la structure productrice.

Ces résultats des établissements placent l’interrégion Est à la deuxième place nationale au regard du nombre d’établissements de santé ayant déclaré l’utilisation du contrat unique ; et à la 5ème place en fonction du montant des crédits MERRI.

Les points d’attention lors de l’utilisation du dispositif contrat unique par un établissement sont :

  • d’utiliser des modèles de documents annexés à l’instruction du 17 juin 2014. Les conventions utilisant le modèle bilingue sur deux colonnes ne font pas parties de ces modèles.
  • de ne pas modifier la grille de surcoûts établie par l’établissement coordonnateur du contrat unique ;
  • de veiller au respect des délais d’instruction du contrat ;
  • de transmettre au promoteur ou à la CRO l’accusé de recevabilité du dossier dès réception de toutes ou partie des pièces constitutives, cet accusé de réception conditionne le calcul des délais d’instruction ;
  • de reconnaitre l’attestation de dépôt d’autorisation VHP comme équivalente à l’attestation de dépôt de dossier de demande d’autorisation de la recherche auprès de l’ANSM ;
  • que depuis l’instruction du 8 septembre 2015, l’implication d’une structure tierce (Fondation, GCS, GIE, etc.) est reconnue ;
  • que la promulgation de la loi de modernisation de notre de système santé prévoit l’obligation d’utiliser ce dispositif par tous les établissements de santé quel que soit leur statut juridique.

Les perspectives d’évolution de ce dispositif sont liées à la publication du décret d’application de l’article 155 de la loi de modernisation du système de santé.

Ce décret devrait être suivi par les arrêtés ministériels pour préciser les modalités d’utilisation et les nouveaux modèles de documents.

Mise à jour 2016 de la cartographie des acteurs de la recherche en santé

Depuis 2011, le GIRCI Est réalise une action de cartographie de la recherche dans les établissements non CHU.

Cette action prend sa place dans la mission de soutien à la recherche clinique dans les établissements non-CHU donnée aux GIRCI par l’instruction n°DGOS/PF4/2011/329 du 29 Juillet 2011.

Cette action initiale a donné lieu à une publication dans la Revue d’Epidémiologie et de Santé Publique en mars 2016, la mise à jour annuelle de la cartographie a été lancée dans un premier temps vers les établissements de santé.

Dans un premier temps la mise à jour concerne les établissements de santé déjà identifiés lors la constitution de la cartographie. Dans un second temps, l’enquête sera élargie aux structures pluri-professionnelles de types centre, maisons ou pôles de santé. Cet élargissement est fait pour suivre la priorisation des appels à projets DGOS (PHRC, PHRIP, PRME, etc.) vers les soins primaires, et pouvoir ainsi identifier les acteurs de la recherche médicale, paramédicale et infirmière hors des établissements.

La recherche en pédiatrie à l’honneur de la prochaine journée scientifique du GIRCI Est et du Cancéropôle du Grand-Est

Après une première journée scientifique co-organisée sur le thème des neurosciences en 2013 à Dijon, le GIRCI Est et le Cancéropôle du Grand-Est  s’associent de nouveau pour mettre en valeur au cours d’une journée la médecine pédiatrique dans toute sa diversité le 5 juillet 2016 à Strasbourg.

Cet événement sera l’occasion de valoriser les travaux menés dans notre interrégion et d’inviter cliniciens pédiatres et onco-pédiatres, biologistes, chercheurs, épidémiologistes du Grand-Est, à présenter leurs projets de recherche.

Les communications orales ou poster en pédiatrie et onco-pédiatrie, s’articuleront autour d’une conférence sur le thème de l’éthique.

Les informations complémentaire, les modalités d’inscription et de réponse à l’appel à communication sont disponibles ici.

Agenda

9 mai Date limite de dépôt des lettres d’intention pour le PHRC Interrégional
20 mai Date de clôture de l’appel à communication pour la 2ème journée scientifique « Recherche & Pédiatrie »
6 juin Date limite de dépôt des lettres d’intention à l’appel à projets APJ
13 juin Date limite de dépôt des lettres d’intention à l’appel à projets APPARA
5 juillet 2ème journée Scientifique « Recherche & Pédiatrie » – Strasbourg

Actualités